Reconnaissance financière et (ou) honorifique ?

AccueilReconnaissance financière et (ou) honorifique ?

partager :

sur Facebook sur Twitter sur Linkedin sur Google + par email Imprimer

Publié le 21 novembre 2016 par Pauline Marteau – 3 commentaires

Quelle modalité de reconnaissance proposez-vous à vos collaborateurs dans le cadre de la démarche innovation participative ? Une reconnaissance financière est-elle proposée ou votre organisation préfère-t-elle se positionner sur une reconnaissance honorifique ?

3 commentaires

  1. Nous proposons une prime de 500€ si la suggestion est retenue par le comité d’innovation.

    Pour avoir bénéficié de cette prime, je peux témoigner que c’est plaisant mais c’est tout.
    Ceci dit, si je n’avais eu aucune gratification, j’aurais été frustré.

    En conclusion, il faut que la reconnaissance financière soit suffisamment faible pour ne pas induire un comportement de chasseur de prime, mais il est important pour l’innovateur de pouvoir se rassurer en ayant la preuve de ne pas avoir été exploité.

    Petit astuce, pour donner du poids à cette prime, il faut faire passer le message comme quoi une idée n’a aucune valeur. Seul le projet qui aboutit à déployer une innovation a de la valeur.
    Donc soyez bien content qu’on vous donne une prime pour quelque chose qui n’a aucune valeur.

  2. Les primes provoquent inévitablement des effets pervers, je l’ai vécu pendant 15 ans chez RENAULT SA
    Je préconise la reconnaissance individuelle et la récompense collective.
    Il est toujours possible de booster la carrière ou le salaire de ceux qui sont très actifs dans le domaine de l’IP et qui proposent des idées géniales.

  3. Dans une entreprise comme Michelin où un grand nombre de personnes a une activité « répétitive » et n’a pas tous les moyens pour participer à des réunions, des groupes d’échanges, des groupes de créativité, il est important d’avoir un système qui permette à chacun d’eux de prendre des initiatives, de s’engager et pouvoir exprimer leur créativité.
    Afin de maintenir cette esprit d’initiative, il est fondamental que les auteurs soient reconnus pour leur implication et pour le progrès qu’ils génèrent dans l’entreprise. Pour cela toutes les formes de reconnaissance peuvent être utilisées.
    La reconnaissance peut être multiforme :
    – Reconnaissance immédiate : rencontre et écoute de la personne par le Hiérarchique, analyse de la difficulté, aide, soutien. Le Hiérarchique accompagne l’auteur, l’expert, … dans sa mission liée au progrès spontané
    – Reconnaissance professionnelle : féliciter la personne en entretien individuel, en tenir compte dans le bilan annuel de performance, récompenser par des rencontres métiers, visite à l’extérieur (autre usine, salon …)
    – Reconnaissance matérielle : en cohérence avec le programme de reconnaissance de l’entité, une action peut être faite pour récompenser la personne (exemple : cadeau, voyage, prime exceptionnelle, …).
    – Reconnaissance honorifique : communication sur les meilleures pratiques, organisation de manifestations, rencontre avec la Direction, valorisation de la personne devant ses collègues, une photo est prise, un article parait dans le journal de l’entité ou sur intranet, Trophées IP, …

    On ne peut enlever la reconnaissance financière car certaines personnes qui ont de bonnes idées ne vont pas bénéficier forcément d’un boost dans leur carrière, ou autre … Donc il faut bien maintenir la motivation à proposer et la gratification monétaire pour les idées Réalisées est un outil d’aide.

Laisser un commentaire

d21978ef561d5213e0f98e6fa31be42e_______________________