Relais terrain innovation : quelle organisation chez vous ?

AccueilRelais terrain innovation : quelle organisation chez vous ?

partager :

sur Facebook sur Twitter sur Linkedin sur Google + par email Imprimer

Publié le 20 janvier 2017 par Sandrine Larcher – 11 commentaires

Bonjour à tous,

Afin de m’aider à animer la démarche , je souhaite créer une communauté de « relais terrain IP » au sein de mon entreprise. Nous sommes basés sur 19 sites répartis sur tout le département des Yvelines.
De façon informelle, je m’appuis déjà sur des relais qui , de façon ponctuelle, portent des messages forts auprès de leurs équipes / collègues, animent en binôme avec moi des groupes de travail, me donnent leur point de vue sur un outil, un support …

Je souhaiterais cadrer un peu les choses, afin que les relais terrain soient nommés officiellement (en plus de leur activité) et sur la base du volontariat.

Pourriez-vous me faire part de vos retours d’expérience sur le sujet ? Comment êtes vous organisé ? avez vous crée une fiche mission ou de poste ?

D’avance merci pour votre retour, qui me permettra d’avancer sur le sujet !

11 commentaires

  1. Bonjour,

    Je vais vous répondre, mais d’ici quelques jours plus en détail.
    Nous avons en effet mis en place un réseau de relais en interne.

    Bien cordialement,

  2. Merci beaucoup !
    N’hésitez pas à me contacter directement sur mon adresse mail : sandrine.larcher@cpam-versailles.cnamts.fr

  3. Bonjour,
    Mon réseau s’appuie sur 2 types de relais :
    – des animateurs qui sont les porteurs de la démarche sur le site (ils peuvent faire cette activité à temps plein ou à temps partiel en fonction du nombre d’idées émises sur le site). Ils ont un descriptif de poste, du temps prévu pour cette mission et une formation de 4 jours + des formations continues
    – des correspondants qui sont les ambassadeurs de la démarche auprès de leur collègue. Ils ont une fiche de mission (validée par leur manager) du temps prévu pour cette mission (même si ce n’est pas toujours respecté à la lettre) et une formation (4 heures)

  4. Bonjour,

    A RTE, nous avons dans chaque Région un collectif Innovation piloté pare un salarié ayant un accès rapide au CODIR régional (pour prendre facilement des décisions). Ce pilote s’appuie ensuite sur un ensemble de collaborateurs appartenant aux différents sites et différents métiers de la Région.

    Nous y associons en complément progressivement un réseau de facilitateurs en créativité et Intelligence collective, qui sont mobilisés ponctuellement sur des projets.

  5. Bonjour,
    Vous avez raison ; avoir un tel réseau me parait indispensable surtout quand l’activité est répartie sur plusieurs sites , ce qui est aussi mon cas. Sans ce réseau j’aurais bien du mal à avoir une vraie démarche. Ces personnes sont à la fois « dans l’activité » et font partie du SMI-QSE (Qualité) avec l’IP clairement identifiée comme une de leurs missions. Selon le besoin , ils y consacrent de 20 à 50% de leur temps environ. Je les réunis ( 3 groupes en visio environ ) une fois par mois pour étudier ensemble les meilleurs dossiers mis en œuvre) et fais appel à eux par mail de façon très régulière et très suivie. Je vais les voir régulièrement. Il suivent les idées de leur périmètre, sont des relais com , présentent les résultats au management local etc …

  6. Merci beaucoup pour vos retours !
    Roger, auriez vous la possibilité de m’adresser la fiche de mission de vos ambassadeurs et de vos animateurs ?

  7. Bonjour,
    Nous avons mis en place un réseau interne de relais innovation fin 2016.
    Il est constitué d’une petite cinquantaine de personnes, pour un effectif global de presque 1600 personnes.
    Les membres de ce réseau appartiennent à tous les secteurs, sont au siège ou en sites extérieurs, et sont de tous niveaux cadres et agents (pas d’agents de direction).
    La constitution du groupe s’est faite par une appel à volontariat.
    Pour l’instant j’ai fait appel à certains d’entre eux (sur tirage au sort) pour « trier » les idées sorties de notre plateforme collaborative, afin d’en présenter une sélection au Codir.
    J’ai l’intention de les faire participer à la diffusion de l’innovation, par le biais de séances de créativité qu’ils pourraient animer avec mon équipe, de les solliciter pour présenter les réalisations de l’innovation dans leurs secteurs, etc.
    Ils sont mobilisables quelques 1/2 journées par an (convenu avec l’encadrement), il n’y a pas de lettre de mission, et pas de rémunération supplémentaire. L’idée est le volontariat, et l’intérêt.
    Je suis cependant intéressée pour partager avec tous les lettres de mission, les missions qui sont confiées dans les différentes entreprises qui vont répondre, les moyens de mettre en valeur leur investissement, …
    Bien cordialement,

  8. Bonjour,
    A la Caisse d’Epargne Loire Centre composée de 1800 collaborateurs répartis sur 200 agences, 2 sites administratifs et 5 centres d’affaire entreprise, nous connaissons bien la problématique d’animation de la démarche !
    Nous nous appuyons sur 20 relais innovation choisis pour leur capacité à toucher le plus grand nombre de personnes grâce à leur métier. Nous avons ainsi des animateurs commerciaux, des collaborateurs qui travaillent à l’assistance, ou dans des fonctions support comme la formation ou les directions de marché.
    Leur rôle est de relayer la démarche au quotidien en amenant les collaborateurs à réfléchir à des solutions pour résoudre les problèmes rencontrés , de relayer les campagnes thématiques (2 à 3 dans l’année) et éventuellement d’animer des séances de créativité.
    Je les réunis 1 fois dans l’année pour faire le point avec eux et les former à nouvelle technique d’animation de séance de créativité. Tout au long de l’année ils sont en copie des décisions prises sur les idées et selon les sujets, peuvent être associés à l’analyse.
    ils n’ont pas de lettre de mission et nous n’avons pas eu le besoin d’en mettre en place car leurs managers jouent le jeu.
    Voici en synthèse notre expérience. N’hésitez pas à me contacter.

  9. Bonjour,
    Pour Elengy, la désignation de correspondants locaux a fait partie des premières décisions du dispositif initial : ils ont en effet un rôle fondamental d’ambassadeur de la démarche, notamment au démarrage.
    Ces correspondants font ça en plus de leur missions de base (sans temps réservé) et ça fonctionne.
    Critères de choix :
    – sur la base du volontariat
    – niveau hiérarchique intermédiaire : pour avoir accès à la Direction locale, et être accessible (et connu) par tous les salariés du site
    Cordialement

Laisser un commentaire

c211bafb5a7bcf2f94aa7d3002b4290dEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE