Éloge de la distorsion pour régénérer l’organisation (theconversation.com)

AccueilToutes les actualitésLu pour vousÉloge de la distorsion pour régénérer l’organisation (theconversation.com)

partager :

sur Facebook sur Twitter sur Linkedin sur Google + par email Imprimer

Publié le 18 décembre 2017 dans Lu pour vous

« L’intrapreneuriat relève de la prise d’initiative de collaborateurs internes qui explorent des idées nouvelles d’activité. Ce sont des entrepreneurs internes. L’observation attentive de ces pratiques intrapreneuriales permet de constater que pour permettre à leurs initiatives de prendre forme au sein de leur organisation, les intrapreneurs sont condamnés à distordre les règles en vigueur. Faute de quoi l’initiative est étouffée par la prescription des tâches, par les règles, par le management. D’où un paradoxe : si l’entreprise est friande d’initiatives régénératrices, elle doit pour cela tolérer des comportements déviants en son sein. Comment réconcilier la posture managériale de prescription des tâches et de contrôle, donc de gardien de la règle, avec une autre posture, celle de la tolérance ou même de la bienveillance, plus ou moins complice, face à la distorsion qui permet la régénération ? »

Cet article de Thomas Durand, professeur du Cnam, est publié dans le cadre de la Conférence FNEGE-PWC « Les organisations demain – Transformation du monde ancien ou irruption du monde nouveau » sur le site The Conversation, partenaire de la conférence.

Source : theconversation.com

Lire l’intégralité de l’article sur theconversation.com 

 

8f47236044ab721c6a5cab876c39278d################################